Se focaliser sur les kilos : L’arbre qui cache la forêt…

Docteur Dominique BOUTE

A force de regarder les kilos, on en oublie souvent de regarder plein de choses… A force de regarder l’arbre, on oublie de regarder la forêt… C’est cela l’arbre qui cache la forêt..

Dans sa propre histoire, l’arbre qui cache la forêt

C’est cette jeune patiente de 22 ans que je vois pour son problème de poids et qui, à la question : qu’est ce que vous faîtes (sous entendu dans la vie), me répond 123 kg ! Et qui est tellement focalisée sur son poids qu’elle en oublie ce qu’elle est, quelle est son histoire… Une histoire en l’occurence pour elle compliquée dans une famille déstructurée avec chez cette jeune patiente d’incroyables ressources pour avoir réussi à traverser tout ce qu’elle a du affronter depuis sa petite enfance. Elle regarde ses kilos… qui cache son histoire de vie.

Dans l’origine du problème, l’arbre qui cache la forêt

C’est se focaliser sur les tentatives de régimes, sur la culpabilité d’avoir maigri puis puis avoir repris du poids avec cette culpabilité de ne pas y arriver. Se remettre la pression pour perdre du poids… Rencontrer un médecin qui assène : « il faut que vous perdiez 20 kg »… ou l’entourage « il faudrait vraiment que tu fasse quelque chose, tu as encore grossi »… Toujours les kilos, qui occulte le harcèlement que l’on vit au travail ou dans son couple, la difficulté de se remettre d’un deuil, l’épuisement de ne pas, depuis des années, avoir pris soin de soi…, On regarde les kilos… qui cache le vrai problème.,

Dans son estime de soi, l’arbre qui cache la forêt

C’est être envahi par son image, l’image de son corps… C’est se résumer à un nombre de kilos… C’est les propose que l’on s’attribue : « je suis grosse, moche, un monstre, une grosse vache, une baleine… et j’en passe (propos que les patientes me disent parfois lorsque je leur demande ce qu’elles pensent d’elle même). Toujours les kilos qui empêchent de regarder les qualités, les valeurs, les réussites… Bref, toutes les véritables ressources.

Dans ce que l’on a besoin de travailler, l’arbre qui cache la forêt

C’est tellement se focaliser sur la perte de poids, qu’on en oublie de travailler sur ce qui a été à l’origine du problème : un deuil pathologique, des psychotraumatismes d’enfance, la gestion du stress, les problématiques d’affirmation de soi… Sortons du « il faut que » pour tirer les leçons de son histoire pour travailler ce qui est nécessaire pour changer.

Dans son désir de changer, l’arbre qui cache la forêt

C’est ce prérequis au changement à travers le « Il faut que je maigrisse… » qui sous entend que le changement commencera après avoir maigri… Et parfois, on maigrit et… rien ne change vraiment ou ce que l’on imaginait ne survient pas… On regarde les kilos en oubliant ce que l’on a envie d’être, ce que l’on a envie de changer en soi, près de soi et autour de soi.

Dans la société, dans le monde médical , l’arbre qui cache la forêt

C’est la stigmatisation, la discrimination, la maltraitance… quand on regarde les kilos avant de regarder la personne. Ce sont nous les médecins quand nous assénons nos « il faut perdre du poids » ou « perdez 20 kg et tout ira bien »… sans se préoccuper de la forêt cachée derrière l’arbre des kilos.

Si on arrêtait de regarder l’arbre pour regarder la forêt

Regarder la forêt avec toutes ses ressources sur lesquelles vous pourrez vous appuyer… C’est cela le changement… Prendre l’instant présent tel qu’il est pour pouvoir s’appuyer sur toute la force et toutes les ressources de son histoire et avancer vers le changement, vers une nouvelle façon d’être.

Je vous laisse à vos réflexions… et à vos commentaires.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :