Perte de poids et désir de grossesse : sortir du cercle vicieux

Dr Dominique Boute

Régulièrement, des patientes se présentent en consultation pour maigrir car elles souhaitent avoir un bébé. Le plus souvent, ce sont les médecins qui leur ont fait cette injonction de « maigrir pour pouvoir être enceinte ». Ces patientes tombent souvent dans une double contrainte : la difficulté de maigrir et la difficulté d’être enceinte. Tout cela génère un vrai cercle vicieux en activant le système émotionnel. Le système de soins et le corps médical peuvent en être en partie aussi à l’origine. C’est l’objet de cet article d’essayer d’aborder les choses différemment.

Tout d’abord pour comprendre les enjeux

L’excès de poids retentit sur la fertilité

L’excès pondéral comme la maigreur peuvent perturber l’ovulation conduisant à une dysovulation.

L’excès de poids en particulier au niveau du ventre peut aussi favoriser le syndrome des ovaires polymicrokystiques(SOMPK) qui associent des perturbations des cycles avec des cycles longs et irréguliers, parfois même des phases d’aménorrhée (disparition des règles). Il peut s’y associer des manifestations d’excès d’androgènes (hormones « masculines ») qui favorisent une pilosité excessive dans des zones anormales chez la femme (le visage, la poitrine, le ventre, les cuisses, les bras, le dos…), des chutes de cheveux, des problèmes de peau grasse. Ce SOMPK diminue les chances de tomber enceinte vu les troubles de l’ovulation. 

Le stress perturbe l’ovulation

C’est un élément bien connu, l’état émotionnel influence l’ovulation. Cela se comprend facilement : si vous êtes tout le temps en « activation émotionnelle » autrement prête à « fuir ou à combattre », pensez-vous que c’est le moment de tomber enceinte ? 

On ne peut se « reproduire » que si on est en sécurité autrement dit si l’on est dans sa fenêtre de tolérance émotionnelle lorsque tout est tranquille, paisible. 

Quel est le problème ?

Vous vous battez avec votre poids depuis des années. Depuis des années, vous vous dites « Il faut que je maigrisse… » ou on vous dit « Il faut que tu maigrisses… ». Vous avez fait X régimes avec yoyo… avec chaque fois la frustration d’avoir repris voire aggravé votre poids et pourtant tous les jours vous continuez à vous dire « il faut que je maigrisse… ». 

Vous souhaitez un bébé, mais cela ne vient pas tout de suite, vous en parlez à votre gynéco et que vous dit le gynéco ? « Perdez du poids… ». Votre réaction : le ras-le-bol, la colère, la tristesse, l’abattement, bref une activation de votre système émotionnel. On entre dans un nouveau cercle vicieux.

Vous consultez en centre de PMA et rebelote : il faut maigrir avant de commencer quoique ce soit… Nouvelles colères… Nouveaux cercles vicieux… 

Parfois, des médecins ont pu vous dire que vous ne pourrez jamais être enceinte spontanément à cause de votre SOMPK… et quand vous vous dirigez vers le centre de PMA, on vous dit qu’on ne fera rien pour vous tant que vous n’aurez pas maigri.

Toutes ces situations conduisent à ce cercle vicieux d’aggravation :

Et quand on est en cours de la prise en charge en centre de PMA, il y a à nouveau l’attente, le stress d’attendre… Est-ce que cela va fonctionner ? Est-ce que cela a marché ou pas ? Etre prête au bon moment ? Et le plaisir dans tout cela ? Et quelles conséquences sur votre relation amoureuse ? Le désir d’enfant devient une source d’activation émotionnelle comme l’a potentiellement été le désir de maigrir. 

Sans parler des traitements hormonaux mis en place qui peuvent favoriser la prise de poids ? Là aussi c’est un facteur de prise de poids mais là aussi il faut faire attention à « l’arbre qui cache la forêt ». Vouloir attribuer la faute aux hormones, c’est occulter ce qui à mon avis est au centre du problème : l’activation émotionnelle.

Comment rompre le cercle vicieux ? Retrouver de l’apaisement.

Vous avez probablement entendu dans votre entourage ces histoires de femmes qui se retrouvent enceintes spontanément après avoir abandonné le programme de PMA ou après de guerre lasse, avoir adopté un enfant. Qu’est ce qui change ? : le fait de retrouver une situation d’apaisement : on a lâché la pression. 

L’excès de poids expose à plus de risques au cours de la grossesse

Il est certain que le surpoids expose à des risques plus importants au cours de la grossesse (risque d’hypertension artérielle, de diabète gestationnel, difficultés au moment de l’accouchement…) mais un problème d’obésité ne contre-indique pas le fait de devenir maman.

L’excès de poids rend les procédures de PMA moins efficaces et réduisent la chance de tomber enceinte. 

Un constat sans appel : « Maigrir » ne sera que favorable à l’obtention d’une grossesse et à son bon déroulement.

Cela n’est pas le problème. Le problème est comment on y arrive. 

La stratégie basée sur le « Il faut que » ne fonctionne pas… Arrêtons ce toujours plus d’une même chose qui ne marche pas. Commençons à casser le cercle vicieux. Portons un regard différent. 

C’est cela l’objet du guide « Maigrir pour avoir un bébé avec DietMotiv® »

Bien évidemment, ce que nous vous proposons dans ce guide ne va pas résoudre tous les problèmes mais l’objectif est de rendre plus efficace toutes les démarches ou procédures que vous serez amenée à entreprendre.

Quels principes nous allons employer ? le principe que l’on ne change que si l’on est apaisé. C’est le leitmotiv de DietMotiv : S’apaiser pour changer. 

Qui peut vous aider ?

Votre entourage :

faites-leur comprendre les cercles vicieux dans lesquels vous êtes coincées depuis parfois de nombreuses années. Dites-leur comment ils peuvent maintenant vous aider.

Vos médecins (traitant, gynécologue) :

en leur demandant de ne plus vous mettre de pression sur votre poids, à ne plus se focaliser que sur votre poids mais de vous aider à devenir « maman ». Bien évidemment, des traitements peuvent être nécessaires pour vous accompagner mais ces traitements seront d’autant plus efficaces et les chances de réussite des grossesses plus élevées en situation d’apaisement. Une étude Israélienne a montré par exemple en 2006 que l’hypnose améliorait la réussite de transferts d’embryons lors des Fécondations In Vitro. L’hypnose est un excellent moyen de retrouver de l’apaisement.

Vous-même :

faites-vous confiance. Concentrez-vous su votre objectif : devenir maman. Projetez-vous dans ce changement : qu’est ce qui va changer en vous, près de vous, autour de vous ? Préparez « en vous » l’accueil de votre futur bébé.

Alors maintenant, à vous de jouer.

Télécharger votre Appli DietMotiv sur AppStore d’Apple ou Google PlayStore

🖨 « Profitez pleinement de votre Appli DietMotiv® »

et votre guide :

🖨 « Maigrir pour avoir un bébé avec DietMotiv® »

Bonne continuation dans votre changement, et quand vous aurez votre bébé, dites le nous… 

A très bientôt

Dr Dominique Boute et toute l’équipe DietMotiv

Note destinée aux soignants

Votre patiente souhaite une grossesse et a un problème de poids. Peut-être a-t-elle des difficultés pour obtenir cette grossesse. Il est certain que son problème de poids ne vient qu’aggraver les choses. Peut-être, est-elle en procédure de procréation médicalement assistée. 

La question n’est donc pas de devoir maigrir mais comment y arriver. 

Entre la difficulté d’avoir un enfant et la perte de poids il y a un élément commun : le facteur émotionnel qui est un facteur bloquant. 

La démarche proposée est de retrouver de l’apaisement pour pouvoir changer. 

La démarche DietMotiv est basée sur ce principe. Vos patientes ont téléchargé Appli DietMotiv et le guide : « Je dois maigrir pour avoir un bébé ». 

Notre démarche est surtout axée sur la gestion des émotions avec 2 grands axes : 

– Se défocaliser du poids pour se recentrer sur le changement autrement dit « se préparer à devenir une future maman »

– La régulation émotionnelle basée sur l’apprentissage de l’autohypnose. 

En ce qui concerne, le contrôle pondéral, l’orientation se fait sur une démarche comportementale axée sur les sensations alimentaires : travail de la sensation de faim et gestion des envies. 

Espérant que cette démarche pourra apporter une plus grande sérénité à des patientes parfois en réelle souffrance. 

Toute l’équipe de DietMotiv est à votre écoute : hello@dietmotiv.fr

Bien cordialement, 

Dr Dominique Boute – Médecin nutritionniste – Fondateur de DietMotiv

%d blogueurs aiment cette page :